Chiropraxie et pédiatrie,

Interview de Valérie KLINGELSCHMITT-BRACHET, spécialiste en chiropraxie pédiatrique

Valérie KLINGELSCHMITT-BRACHET, diplômée de l’IFEC en 1991, s’est progressivement spécialisée en chiropraxie pédiatrique, notamment avec un Master « Advanced Professional Practice in Chiropractic Pediatrics », effectué à l’AECC (Anglo European Chiropractic College), en Angleterre.

Aujourd’hui, en plus de sa pratique en cabinet à Paris et son enseignement à l’IFEC, la reconnaissance professionnelle de Valérie Klingelschmitt s’étend bien au-delà de l’hexagone. Ainsi, elle a participé en 2018, pour la deuxième année consécutive, au jury du diplôme DICCP , Diplomate in Clinical Chiropractic Pediatrics, formation post universitaire de prise en charge chiropratique de l’enfant, dirigée par l’ICA (International Chiropractic Association).

Jury de chiropraxie pédiatrique à l’UQTR

Ce jury s’est réuni à l’UQTR, Université de Québec Trois Rivières, avec laquelle l’IFEC collabore très régulièrement. Seule européenne dans un jury très nord américain, Valérie Klingelschmitt  a retrouvé à cette occasion son homologue a l’UQTR,  Chantal Doucet,  professeur clinicienne en charge de la pédiatrie.

  • Ce que j’apprécie le plus dans mon métier ?

    Le contact avec le patient, pouvoir améliorer le quotidien des familles qui me consultent mais aussi la remise en question et avoir le choix de parfaire ses connaissances tout au long de sa vie.

  • Mon meilleur souvenir professionnel ?

    Lorsqu’une patiente enceinte de 8 mois a perdu les eaux au cabinet ! La patiente paniquait mais j’ai bien géré la situation, sans aucun stress..comme quoi, dans l’urgence, on se découvre des qualités de zénitude qu’on ne connaissait pas !

  • Le domaine qui m’intéresse le plus ?

    Les enfants et les femmes enceintes.

  • L’autre pays où j’aimerais exercer ?

    L’Espagne ou le Canada, mais je suis beaucoup trop attachée à ma famille pour partir !

  • La qualité la plus importante pour un chiro ?

    Humilité, bienveillance, compétence.

  • Quelle évolution de la chiro vous semble la plus importante ?

    L’évolution des mœurs, que les français comprennent et adhèrent au bien-fondé de notre magnifique profession. Que  l’enseignement de la chiropraxie continue à être rigoureux et de qualité, pour que nos jeunes confrères soient encore plus compétents et puissent se faire une place de choix parmi les professionnels de santé.

  • L’avenir rêvé pour la chiro ?

    L’intégration de nos compétences en milieu hospitalier, en gardant à l’esprit ce pourquoi nous avons choisi ce métier. Garder la liberté de « soigner autrement ».

  • Quel chiropracteur serez-vous dans dix ans ?

    Ridée ! J’espère surtout être toujours passionnée, empathique et bienveillante; avec encore un peu plus d’expérience pour aider au mieux mes petits patients.

  • Votre devise ?

    En tant que chiropracteur :

    « Les batailles de la vie ne sont gagnées ni par les plus forts ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais »

    « Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous » – Gandi

    En tant que professeur :

    « Le plus important ce n’est pas ce qu’on donne aux autres mais ce que l’on éveille en eux » Jacques Salomé

    « Ne jamais vouloir éteindre la lumière des autres pour faire  briller la nôtre » – Gandi

    « L’intelligence ce n’est pas ce que l’on sait mais ce que l’on fait quand on ne sait pas » – J. Piaget

    En tant que maman :

    « Suivez vos rêves, le chemin importe peu, la volonté d’y arriver suffit à tout »

    « Entourez-vous de gens qui vous donnent soif de vivre, touchent votre cœur et nourrissent votre âme »