Quelques réponses aux questions fréquentes que vous nous posez…

01.

Chiropracteurs & Ostéopathes, quelles différences ?

Les deux professions visent à traiter et prévenir des douleurs à l’aide de techniques manuelles conservatrices (sans intervention chirurgicale) et non médicamenteuses. Toutes deux sont reconnues en France et réglementées. Par ailleurs, chiropracteurs et ostéopathes peuvent être consultés sans prescription médicale. Néanmoins, les champs de compétences, les droits et les formations diffèrent.
Le champ : La chiropraxie a pour objet de remédier aux troubles de l’appareil locomoteur c’est-à-dire des pathologies reliées au rachis et des douleurs des articulations des membres. Le chiropracteur peut intervenir sur les os, les articulations, les ligaments, les tendons, les muscles et le système nerveux. Quant à l’ostéopathie, elle vise à résoudre des troubles fonctionnels au niveau ostéo-articulaire, viscéral et crânien.
Les droits : Contrairement aux ostéopathes, les chiropracteurs sont autorisés à effectuer tous types de manipulations et mobilisations manuelles, instrumentales ou assistées mécaniquement, directes ou indirectes avec ou sans vecteur de force. Les chiropracteurs sont les seuls praticiens non médecins ayant le droit d’effectuer des manipulations cervicales sans diagnostic médical préalable. Les chiropracteurs sont autorisés à utiliser du matériel autre que ses mains. Ils peuvent compléter les soins par des conseils ou des techniques à visée antalgique. Les ostéopathes ne peuvent pratiquer que des manipulations non forcées et non instrumentales.
La formation : Les chiropracteurs sont formés dans une seule école en France et la formation est standardisée à l'international. Ainsi, la profession propose un niveau homogène et reconnu en Europe et dans le Monde. A contrario, les ostéopathes sont formés dans une trentaine d’écoles en France, avec des contenus de formation hétérogènes. Par ailleurs, leur diplôme n’est pas reconnu à l’étranger et il est souvent difficile d’obtenir des équivalences.

02.

Est-ce que le chiropracteur fait des massages ?

Le chiropracteur fait bien plus que cela ! En premier lieu il pose un diagnostic dans son domaine de compétence. Il utilise ensuite des outils thérapeutiques pour le traitement et la prévention qui font appel à des techniques manuelles conservatrices (sans intervention chirurgicale) et non médicamenteuses. Le traitement repose principalement sur des actes de manipulation de la colonne vertébrale et de mobilisation des articulations accompagnés ou non d’exercices adaptés aux besoins du patient.

03.

Quelles sont les différences avec les kinésithérapeutes ?

Les champs de compétences, les droits et les formations des chiropracteurs et des masseurs-kinésithérapeutes diffèrent.
• Contrairement au kinésithérapeute, le chiropracteur est un thérapeute de premier contact. Les patients peuvent le consulter directement, sans prescription médicale. Il doit donc avant toute chose faire une évaluation de la situation clinique, puis proposer un plan de traitement pour traiter les troubles de l’appareil locomoteur.
• Alors que le kinésithérapeute est un spécialiste du mouvement qui utilise principalement des exercices de rééducation, de l'électro-physiothérapie et le massage manuel ou aidés d'appareils adaptés, le chiropracteur a recours à des manipulations vertébrales dans lesquelles il a acquis une compétence d’expert.
• Les chiropracteurs sont formés dans une seule école en France, l’IFEC, donc la profession propose un niveau homogène et reconnu en Europe et dans le Monde (grâce à l’accréditation ECCE). Les kinésithérapeute obtiennent leur Diplôme d’Etat (DE) après une 1ère année de sélection suivie de 4 années de formation, soit 5 ans. La formation n'est pas standardisée à l'international, ce qui peut complexifier parfois les projets d’installation à l’étranger.

04.

La chiropraxie fait craquer les os ? Est-ce douloureux ?

Lors de certaines manipulations articulaires, un craquement peut, ou non, se produire. Même s’il peut être impressionnant, ce "craquement" n’est ni douloureux, ni dangereux. Il provient d’un changement soudain des pressions à l'intérieur des articulations, ce qui produit ce phénomène dit de "cavitation".

05.

Quelles sont les conditions d'exercice du métier de chiropracteur ?

La chiropraxie en France est une profession libérale. La très grande majorité des chiropracteurs créent leur cabinet, ou s’associent à d’autres chiropracteurs, ou sont collaborateurs pendant quelques années. Se développent aussi et de plus en plus des maisons de santé avec plusieurs professions médicales ou paramédicales. Dans son cursus, l’IFEC a inclus un programme d’aide à l’installation sur tous les aspects importants (gestion, droit, communication…).

06.

Pourquoi la chiropraxie est-elle si peu connue en France ?

La chiropraxie est née aux USA au 19ème siècle mais les précurseurs ne l’ont importée en France que dans les années 1950. Aujourd’hui, il n’y a que 1 400 chiropracteurs en France (pour 27 000 ostéopathes, 86 000 kinésithérapeutes et 58 000 médecins généralistes), ce qui explique qu’elle ne soit pas encore très connue. De plus, il n’existe qu’une seule école de chiropraxie en France, pour une trentaine d’écoles d’ostéo.

07.

Est-ce que la chiropraxie est reconnue en France aujourd'hui ?

La chiropraxie est reconnue en France depuis 2002 et réglementée depuis 2011. Les chiropracteurs sont inscrits à l’ARS (Agence Régionale de Santé) et le diplôme de chiropracteur est reconnu par le ministère de la Santé. La HAS (haute Autorité de Santé) a validé des fiches mémos d’exercice du métier, créées avec des chiropracteurs.

08.

Les traitements chiropratiques sont-ils remboursés ?

Plus de 400 mutuelles prennent en charge les séances de chiropraxie, de manière variable selon la mutuelle et le contrat. Les soins chiropratiques ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale.

fr_FRFrench