Chiropraxie et prise en charge du sportif,

Interview de Stéphan Aurimond, chiropracteur et préparateur sportif

À l’occasion de la parution d’un bel article sur le site de La Dépêche, à propos de son investissement dans le domaine du sport, Stéphan Aurimond a répondu à quelques questions sur son métier, en forme de portrait.

interview-stephan-aurimond-chiropraxie-sport
  • Qui est Stéphan Aurimond ?

    J’ai 29 ans et suis diplômé de l’IFEC depuis 2014. J’ai également obtenu un Master en Optimisation des performances et entrainement sportif. En plus de mon cabinet chiropratique à Montauban, je suis préparateur physique pour le Montauban Football Club et je travaille, en tant que chiropracteur, auprès du club de rugby de Beaumont de Lomagne. Je suis également enseignant à l’IFEC, sur les 2 campus, en examen clinique et en physiologie, traumatologie et prise en charge du sportif. Enfin, j’interviens dans le cadre du DU (Diplôme Universitaire) de prise en charge du sportif, qui se déroule à l’IFEC Ivry.

  • Ce que j’apprécie le plus dans mon métier ?

    Sans aucun doute la liberté, celle de mes choix vis-à-vis de mes patients, qui viennent librement me consulter, mais également la liberté dans mon organisation et la gestion de mon temps.

  • Mon meilleur souvenir professionnel ?

    Très spontanément, ma mission au Burkina Faso avec Kheir d’Afrik en 2013. Ces 15 jours de pratique dans un des pays les plus pauvres du monde ont été pour moi une grande leçon d’humilité, d’humanité et de gratitude.

  • Le domaine qui m’intéresse le plus ?

    Mon domaine de prédilection est le sport et les sportifs, sans restriction de discipline car tous les sports m’intéressent et peuvent bénéficier de la chiropraxie.

  • L’autre pays où j’aimerais exercer ?

    J’aimerais bien exercer en Ecosse, car d’une part j’adore ce pays et d’autres part j’y ai des amis de l’IFEC qui s’y sont installés et sont très heureux, la chiropraxie y étant très reconnue.

  • Le chiropracteur que je trouve le plus inspirant ?

    Mon chiropracteur de référence est Jean-Pierre Meerssemann, le premier d’entre nous qui a créé un laboratoire sportif, le Milan Lab, avec le Milan AC, au début des années 2000.

  • La qualité la plus importante pour un chiro ?

    Une qualité majeure des chiropracteurs est bien sûr l’écoute mais aussi la remise en question. Ainsi, l’écoute doit être totale avec chaque patient et nous devons être capables de nous remettre en cause, notamment parce qu’une seule phrase prononcée par un patient peut donner un tout autre éclairage à sa démarche.

  • Quelle évolution de la chiro vous semble la plus importante ?

    La chiropraxie a énormément gagné en reconnaissance et en crédibilité.

  • L’avenir rêvé pour la chiro ?

    Dans le même esprit, de plus en plus de reconnaissance, tout en gardant l’identité de la chiropraxie, qui en fait une profession exceptionnelle.

  • Quel chiropracteur serez-vous dans dix ans ?

    Dans l’idéal, j’aurai dans 10 ans intégré un club sportif, à temps plein, dans un staff pluridisciplinaire.

  • Votre devise ?

    Comme l’a écrit Erasme : « il n’y a point de génie sans un grain de folie